Identifiez-vous. · Mot de passe perdu · S’enregistrer
Forum: Warhammer Alternative Appendices historiques RSS
Kar'Andrec Le Banni version 2

Annonces

08/07/2007, 19:39 par Narno
Titre: Réouverture de Darkmillenium !
Page:  précédent  1  2  3  4  suivant 
Avatar
le fan de l'empire #31
Membre depuis Juin 2004 · 75 Messages · Lieu: Quelques part dans mon Sud (Allez Toulouse)
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
C'est encore moi!!!!!
Je réitère ma demande d'analyse de perso svp!!!!!!
Mettez moi juste une courte analyse (je ne demande pas non plus un roman).Merci d'avance.

(O fait, pardon Khazrak, j'ai un peu écorché ton pseudo!!!)[/b]
L'oubli est l'arme des lâches et l'arrêt de mort des fous.


Et n'oubiez pas de lire ma nouvelle histoire: "Finäel le Forestier" http://www.lesforums.org/viewtopic.php?t=5016 avec tout plein d'elfes
Avatar
khazrak (Modérateurs) #32
Titre: Porteur du Divin Bâton
Membre depuis Octobre 2003 · 3048 Messages · Lieu: Dans les Dix-Cités du Val de Bise...
Membre des groupes: Equipe LFO, Equipe Warhammer Alternative, Membre, Modérateur
Montrer profil · Lien vers ce message
La suite???

LOL , je viens   peine de la finir!!! :lol:

laisse moi le temps de récupérer au moins... :-p

je verrai plus tartd pour l'analyse , mais je me pencherai dessus , promis!! :wink:
[: http://guildwars.arnapou.net/titres/titre_orchallysander.gif]
Malékith #33
Membre depuis Juin 2004 · 239 Messages · Lieu: Lustrie en train d'aider Morathi
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
ton histoire était vraiment cool.
elle est super.
autrement pour ton personnage, dans les objet qu'il porte, pourquoi tu n'a pas mis le cristale qu'il a sur son front ???
joueur elfe noir
Avatar
le fan de l'empire #34
Membre depuis Juin 2004 · 75 Messages · Lieu: Quelques part dans mon Sud (Allez Toulouse)
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
En fait, ce perso c'est la version de Kar'Andrec avant qu'il ne soit envoyer aux mines et que toute mon histoire se déroule.
Pour ses règles en tant que détenteur du Cristal d'Anusis, elle viendront par la suite!!! ;-) (D'accord j'avoue je les ai toujours pas rédiger  :red: )
@ + et merci.
L'oubli est l'arme des lâches et l'arrêt de mort des fous.


Et n'oubiez pas de lire ma nouvelle histoire: "Finäel le Forestier" http://www.lesforums.org/viewtopic.php?t=5016 avec tout plein d'elfes
Malékith #35
Membre depuis Juin 2004 · 239 Messages · Lieu: Lustrie en train d'aider Morathi
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
Cité par "le fan de l'empire":
En fait, ce perso c'est la version de Kar'Andrec avant qu'il ne soit envoyer aux mines et que toute mon histoire se déroule.
Pour ses règles en tant que détenteur du Cristal d'Anusis, elle viendront par la suite!!! ;-) (D'accord j'avoue je les ai toujours pas rédiger  :red: )
@ + et merci.



C pas grave, ta tout le temps devant toi.
C génial ton histoire, si seulement je pouvai en faire autant, a tu des techniques particulières a proposer a tout le monde ??
joueur elfe noir
Avatar
le fan de l'empire #36
Membre depuis Juin 2004 · 75 Messages · Lieu: Quelques part dans mon Sud (Allez Toulouse)
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
Voilou la suite!!!!!
Quand   toi Malekith merci de tes compliments :red:  ( de la part de son roi en plus  ;-) ).
Pour les conseils, j'en ai pas vraiment, mis   part de faire attention   ne pas partir dans tout les sens, de bien garder l'esprit de son perso( et notamment de sa race), enfin de bien prendre son temps en rédigeant son histoire sur un fichier word( pour pouvoir mieux corriger en se relisant notamment les fautes d'orthographes).Le restes des conseils viendront au fur et   mesure que tu rédigeras ton histoire des autres.
@+


(PS: je me ferais un plaisir de lire tes histoires si tu veux me les envoyer, je te donnerais quelques conseils: sa vaut ce que ça vaut ;-) )



Chapitre 10

Le pays des Trolls offrait curieusement   Kar’Andrec, un émerveillement fabuleux. Ces terres sauvages lui donnaient une véritable impression de puissance, lui qui en avait dominait les habitants!
Cela faisait plus d’une semaine que le Hérault chevauchait sans cesse   la tête de sa tribu, Naërly et son armée   ses côtés. Leur direction était l’ouest, leur objectif : Naggaroth. Le plan de la prêtresse de Slaanesh était simple: attaquer les Tours de Guet et prendre tout le Nord-Est des Terres du Grand Froid. Une fois leur position consolidé, il pourrait enterrer Malekith dans une guerre d’usure, supprimant ainsi toute opposition du Roi Sorcier aux plans du Seigneur de la Fin des Temps.
L’armée de Naërly était heureusement conséquente en vue de cette mission: trois énormes régiments de dévotes, six régiments de guerriers citoyens et cinq régiments de Guerriers du Chaos constituaient le cœur de celle-ci avec sur ses flancs de petits détachements d’arbalétriers pour les couvrir. De nombreux escadrons d’ombres servaient d’éclaireurs et de chasseurs de restes et une dizaine de Balistes   répétitions apportaient un soutien   longue portée au reste de l’armée. Sur un plan plus ésotérique, quatre autres sorcières offraient leur aide   Naërly pour ses invocations de démons et ses sorts. Chaque combattant de cette armée portait, tatouée sur leur front, la marque de Slaanesh.
Avec l’apport des maraudeurs de Kar’Andrec, elle représentait une véritable menace pour les petites garnisons que le Roi Sorcier avait négligemment disposé dans les Tours de Guet. Son obsession de destruction d’Ulthuan, l’obligeait   régulièrement déplacer les troupes du Nord pour les envoyés sur les ports d’embarquement de Hag Graef. Et c’était ça, le meilleur atout des Renégats. Seulement, encore fallait-il y arriver!
Le Hérault n’en pouvait plus. Le peu de halte qu’offrait Naërly ne le reposait que partiellement et tôt ou tard, les vivres viendraient   manquer. Cela ne semblait pas la perturber, mais Kar’Andrec ne comptait pas perdre la tribu dont il avait si durement pris la tête. Après tout ce n’était que des hommes. Quelque part, le Druchii regrettait beaucoup que von Treumann les aient laisser pour rejoindre Archaon.
Même si sa beauté et son intelligence ne le laissait pas insensible, Kar’Andrec doutait vraiment des capacités de général de la Prêtresse. En effet, une armée aussi puissante soit-elle qui n’avait pas de vrais dirigeants, se faisait bien souvent balayés au premier affrontement. Et il était hors de question qu’il retombe entre les mains de Malekith!
Et puis le Roi Sorcier disposait des meilleurs généraux du Vieux Monde sachant tous que reculer devant l’ennemi signifiait la mort. Cela ne faisait que les motiver   l’excellence!
Après une énième journée harassante d’avancée dans les Terres Nordiques, les quelques cavaliers maraudeurs envoyés en avant signalèrent qu’une des Tours de Guet était en vue   près de vingt kilomètres   l’ouest. A vue d’oeil, il n’y avait que peu de troupe basé autour et apparement ils n’avaient pas encore été détectée. La chance rester pour le moment de leur côté!
Sans même demander son avis   Kar’Andrec, Naërly fit stopper l’armée et décida d’établir le campement   l’abri derrière une colline. Trop confiante selon le Hérault, elle ne disposa qu’une dizaine de sentinelles aux abords du camp, sûre que les Guetteurs ignoraient totalement leur présence.
Mais Kar’Andrec ne l’entendait pas de cette oreille. Il connaissait parfaitement la capacité des cavaliers noirs   se fondre dans l’obscurité pour patrouiller sans risques et débusquer des éventuels envahisseurs. La surprise de l’attaque programmée pour le lendemain était leur meilleur atout et il ne fallait pas le gâcher   cause d’une simple patrouille de reconnaissance. Il plaça donc lui-même ses propres sentinelles, bien éloignés du campement. Il prit les plus jeunes et les plus réceptifs de ses maraudeurs et leur indiqua personnellement des postes de surveillance, bien masqués par la nuit profonde. Ceux-ci s’exécutèrent sans un bruit.

Drhakan pestait! La patrouille dans les vallées du Roc Brisé était une fois de plus tombée sur lui! Evidemment la plus dure, c’était pour sa pomme! Il en avait vraiment marre de l’acharnement de Fharat, le chef de la garnison, sur sa personne. Si seulement il pouvait avoir le plaisir de l’égorger comme un porc dans son lit de riche celui-la! Mais bon! Fallait pas rêver! C’était un Noble tout de même! Une fois de plus il devrait supporter cette vallée emplie de rocher éclatés par le froid, bordée par ces collines si favorables   l’emplacement discret d’une armée d’invasion. La nuit allait être longue   tout explorer une énième fois.

Après plus de deux heures d’avancée silencieuse, Asfaloth se bloqua brusquement, comme perturbé par une présence incongrue. Drhakan ne l’étrilla pas, confiant en les sens fabuleusement développés de son coursier noir. S’il se stoppait, c’est qu’il y avait quelque chose d’anormal. Prenant lentement son arbalète, Dhrakan fouilla les ténèbres de son regard d’elfe. Ses oreilles aux aguets, il resta ainsi immobile pendant près de cinq minutes. Mais il ne perçut rien! Le coursier se faisait-il vieux ?N’étant quand même pas très rassuré par ces terres inhospitalières et ce silence pesant, il donna un petit coup d’éperon pour faire avancer sa monture. Décidant qu’il serait peut-être plus prudent de vérifier les collines, il s’y dirigea lentement, les sens en alerte.
 Seulement, malgré toutes ces précautions, il ne vit pas le jeune maraudeur, plus silencieux qu’une tombe   même pas deux mètres de lui! Celui-ci attendant longuement une réaction du Druchii, ne bougea pas d’un poil. Quand le coursier reprit sa marche, il saisit lentement l’un des javelots qu’il avait apporté du campement. Il le visa en prenant bien son temps. Mais tout   coup, une idée lui vint   l’esprit: S’il le tuait, ses compagnons s’en rendrait sûrement compte en ne le voyant pas revenir et donnerait l’alerte. Il tressaillit   l’idée d’avoir faillit bêtement contrarier les plans du Tueur Pâle, son chef. Il décida donc de le suivre pour voir s’il devenait menaçant pour l’armée dormant   quelques kilomètres de l . S’il s’ en approchait trop, il mourrait…

Kar’Andrec ne pouvait pas fermer l’œil: la proximité de sa terre natale le rendait nerveux, surtout qu’il n’y revenait pas vraiment avec de bonnes intentions pour son peuple. Une grave déchirure s’imposait   son cœur et cela l’empêché de dormir. Il décida finalement que le mieux pour lui était d’aller faire un tour en prenant l’air frais de la nuit.
A l’intérieur du camp, toutes règles de sécurités évidentes pour d’autres peuples semblaient superflus. Tout guerrier de Slaanesh présent se livraient   des actes corporels impies, que ce soit en groupe ou en solitaire, enivrés par une musique languissante et envoûtante. Ici et l , des guerriers du Chaos avaient retirés plusieurs parcelles de leurs armures lourdes, laissant ainsi apparaître des corps affreusement mutés par les « bienfaits » du Prince du Chaos. Avec les dévotes, ils s’offraient diverses coups et caresses dans des orgies de plaisirs qui les faisaient littéralement hurler   la lune. Certains des maraudeurs finirent même égorger après s’être abandonnés   la tentation des Druchiis et de leurs formes somptueuses.
Cette débauche de luxure ne provoqua chez l’elfe qu’un immense dégoût car il savait bien que tout ces plaisirs n’avaient rien de sains et de naturels et qu’il fallait tôt ou tard les payer et cher. Quelque part, il commença a regretter son engagement dans cette aventure, que ce soit sur le plan personnel ou même en fonction de sa tribu. En regardant tout autour de lui, il comprit rapidement qu’en faite, ses hommes n’étaient l  qu’en guise de chair   canon ou   sacrifice. En fait, il ne ressentait vraiment aucune attirance pour le Culte de Morathi et bien que méprisant profondément les humains, il détestait que l’on gâche leur vie dans cette ridicule et inutile orgie. La frustration monta ainsi petit   petit en lui et il voulu soudain voir Naërly…

Décidément, la situation était vraiment complexe pour le pauvre maraudeur. Cela faisait plus d’une heure qu’il suivait l’éclaireur elfe et il ne savait toujours pas quoi faire. C’était un véritable dilemme qui s’opposait   lui. Et tôt ou tard, il fallait le résoudre, l’autre avançait toujours en direction du campement…

Ainsi Dhrakan ne s’était pas trompé. La rumeur qu’il crut percevoir il y a de cela une demi-heure ne provenait pas de son imagination. S’approchant lentement de son lieu d’origine, il vit le spectacle le plus incroyable de sa jeune vie de près de cent quatre-vingts ans: devant ses yeux et en contrebas de sa position, s’était établi un gigantesque camp militaire où se déroulés une immense orgie de luxure et de perdition corporelles. Cette fourmilière du plaisir se mouvait   la lueur de centaines de feux répartis entre des tentes   moitiés renversées par les ébats de leur locataires. Plus un doute n’était possible: Dhrakan avait en face de lui une armée de Slaanesh mais avec curieusement des Druchiis dans leurs rangs étalant eux aussi leurs vices.
Ainsi donc les rumeurs étaient vraies! Morathi et ses fidèles  avaient rejoint le Chaos! Il fallait qu’il prévienne la garnison et au plus vite…

Le maraudeur n’avait plus le choix! L’éclaireur avait vu leur campement et il fallait réagir. Rapidement il prit son javelot et visa le torse du cavalier…

Dhrakan tira violemment les rênes de son coursier, il ne fallait pas traîner…Mais soudain une douleur vive envahi son torse! Quand le Druchii y abaissa les yeux il y vit une pointe de métal en surgir…La douleur brusque lui arracha un horrible cri de souffrance tandis qu’Asfaloth conscient de la détresse de son maître se lança au triple galop en hennissant de terreur…

Voyant que le cheval s’emballait, le jeune nordique lança son deuxième javelot dans sa croupe, il ne fallait pas qu’il subsiste de traces de son cavalier…La pointe déchira violemment les tissus de la pauvre bête, éprise de frayeur…Le jarret, rendu inutilisable par la douleur flancha, faisant s’effondrer le coursier noir et son cavalier empalé. Tout deux agonisèrent désespérément sous les étoiles, le maraudeur ne prenant même pas la peine de les achever, sûr de son œuvre.
Ainsi Dhrakan fils de Kashada mourut-il avec son seul et unique ami, sans même pouvoir accomplir sa mission.

Au loin, Fahrat, commandant en chef de la garnison de la Tour de Grahek, s’endormit tranquillement dans son lit de soie, certain que les serviteurs des Dieux Sombres avaient autres choses   faire que de s’en prendre   Naggaroth.
L'oubli est l'arme des lâches et l'arrêt de mort des fous.


Et n'oubiez pas de lire ma nouvelle histoire: "Finäel le Forestier" http://www.lesforums.org/viewtopic.php?t=5016 avec tout plein d'elfes
Ce message a été modifié 2 fois, dernière modification le 21/08/2004, 14:35 par Utilisateur inconnu.
Malékith #37
Membre depuis Juin 2004 · 239 Messages · Lieu: Lustrie en train d'aider Morathi
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
super
c'est génial.

pour l'instant je n'écrit pas encore, et je ne crée persnne.
mais je pense que je le ferai bientôt, et je te donnerai ce que j'aurai créer.
ce sera sans doute sur storm of chaos.
en espérant que les druchii réussisent a vaincre les hommes lézards
joueur elfe noir
le nain noir #38
Membre depuis Juillet 2003 · 1980 Messages · Lieu: auxerre/ Dijon
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
toujours aussi palpitant , en plus ton histoire avance plus vite que la mienne ...
bravo !
Un jour je tuerai le Nain Blanc.Un jour je tuerai le Nain Blanc. Un jour je tuerai le Nain Blanc. un jour....
Avatar
le fan de l'empire #39
Membre depuis Juin 2004 · 75 Messages · Lieu: Quelques part dans mon Sud (Allez Toulouse)
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
C'est pas vrai, mais qu'est-ce que je ferais sans mon savant nain noir (encore plus fort qu'un correcteur word  :-D  :-D :il comprendra)
Encore merci!!!!!!!!!!
(Dsl mais j'arrive pas   t'envoyer de messages privé).
@+ pour la suite.
L'oubli est l'arme des lâches et l'arrêt de mort des fous.


Et n'oubiez pas de lire ma nouvelle histoire: "Finäel le Forestier" http://www.lesforums.org/viewtopic.php?t=5016 avec tout plein d'elfes
Avatar
Thanos #40
Titre: Maître Nécromancien
Membre depuis Decembre 2003 · 951 Messages · Lieu: Une des cryptes du cimetiere comunal de Strasbourg
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
ouai vraiment bien !!!
La seul petite erreur serait peut-être de décrire trops longuement les instants d'action
Mais soudain une douleur vive envahi son torse! Quand le Druchii y abaissa les yeux il y vit une pointe de métal en surgir

Peut-être légérement malhabile ;-)  généralement quand on se prend un javelot dans le dos on a pas besoin ni le temps de regarder comment il est.

Mais c'est juste un passage, le texte est vraiment prenant et intéressant.
Les bon écrivains ont l'air d'aprécier le theme de Slanesh... Une preuve de le faiblesse des Hommes. :-D  :-D  :lol:
La mort est un art de vivre.
Thanos, Maître Nécromancien.
Avatar
khazrak (Modérateurs) #41
Titre: Porteur du Divin Bâton
Membre depuis Octobre 2003 · 3048 Messages · Lieu: Dans les Dix-Cités du Val de Bise...
Membre des groupes: Equipe LFO, Equipe Warhammer Alternative, Membre, Modérateur
Montrer profil · Lien vers ce message
Les bon écrivains ont l'air d'aprécier le theme de Slanesh... Une preuve de le faiblesse des Hommes.   

Meuuh non!! :rolleyes: Le plaisir est le propre de l'homme (ou de la femme)

Demande   ta copine si j'ai tort! :lol:

Blague   part , c'est très bien comme récit. Bientôt la suite?
[: http://guildwars.arnapou.net/titres/titre_orchallysander.gif]
Avatar
le fan de l'empire #42
Membre depuis Juin 2004 · 75 Messages · Lieu: Quelques part dans mon Sud (Allez Toulouse)
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
Pour l'histoire du javelot, j'ai voulu retransmettre la sensation de ces films ou l'on voit le pauvre type embroché :twisted:  mettre trois heures   tombé avec une musique lancinante derrière!!! sa m'a toujours plu  :twisted: !!!
Mais je reconnais que c'est maladroit, j'y ferais attention la prochaine fois.
Pour la suite sa risque de prendre du temps vu que je quitte mon pc pendant deux semaines (  seize ans l'Alsace sa promet  ;-) ).
@+
L'oubli est l'arme des lâches et l'arrêt de mort des fous.


Et n'oubiez pas de lire ma nouvelle histoire: "Finäel le Forestier" http://www.lesforums.org/viewtopic.php?t=5016 avec tout plein d'elfes
le nain noir #43
Membre depuis Juillet 2003 · 1980 Messages · Lieu: auxerre/ Dijon
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
Les bon écrivains ont l'air d'aprécier le theme de Slanesh...
ben moi j ai pas neocre succombé a la tentation . Ou Alors je ne suis pas un bon écrivain

sur le Druchis embrochés on voit la référence aux films ( ou encore plus aux dessins animés ( surtout japonais )) ou l instant crucial dure pres d'uen minute alors qu en fait l action ne dure qu'une seconde a peu pres . Mais cela peut aussi retranscrire la notion du temps completement différente que l on ressent lors d un moment ou la vie est en jeu . Dans les moments extremes quelques secondes semblent durer des minutes
Un jour je tuerai le Nain Blanc.Un jour je tuerai le Nain Blanc. Un jour je tuerai le Nain Blanc. un jour....
Avatar
le fan de l'empire #44
Membre depuis Juin 2004 · 75 Messages · Lieu: Quelques part dans mon Sud (Allez Toulouse)
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
Vla la suite promise après plus d'un mois sans pouvoir accéder au forum!!!
Merci quand meme   Narno et   son équipe pour avoir arranger ça.
En tout cas voici un changement radical pour la destinée de mon héros.
Des nouvelles règles pour le jouer suivront bientôt!!!
@+


Chapitre 11


 
Kar’Andrec manqua de justesse de s’étaler au sol. Passer au milieu de ce campement, livré   l’ivresse de la chair, sans trébucher sur un corps, était pour lui quasiment mission impossible. Gagner la tente de Naërly ne serait pas chose aisée. Mais il fallait qu’il le fasse, ce qu’il avait   lui dire était trop important! A son passage, de multiple mains tentèrent de l’agripper pour le noyer dans leurs orgasmes communs, mais il les repoussa avec violence: cela ne l’attirait vraiment pas pour le moment.
En continuant son avancée difficile, il pensa   cette époque où il vivait encore en Naggaroth,   cette époque lointaine où un quelconque abandon   Slaanesh était passible de mort. Seul Khaine le Grand sous ses différentes formes était leur Dieu et penser le contraire signifiait être un ennemi de Malekith (son Grand Prêtre) et donc de la patrie. Les anciens maîtres du Culte du Plaisirs, responsables en majeur partie de la Déchirure, furent tous exécutés ou exilés et seule Morathi y échappa en jouant de toute sa ruse et de ses intrigues. Ainsi, pendant plus de cinq mille ans, le Roi Sorcier maintint le Culte du Seigneur du Meurtre.
Mais maintenant, le Prince des Plaisirs allait de nouveau déchirer les elfes dans une guerre civile. L’influence du Chaos n’apportée toujours que guerre, malheur et mort!

Après une pénible avancée de près de dix minutes, il atteint finalement la devanture de la tente de la Prêtresse. Devant l’entrée, deux maîtresse de Slaanesh surveillaient le déroulement des ébats. Sans même regarder le Hérault, elles se joignirent finalement au corps   corps sensuel le plus proche, succombant   la tentation. Kar’Andrec en profita pour pénétrer discrètement dans la tente, la main sur la garde de son épée.
A l’intérieur, il vit   sa grande surprise Naërly entourait par des adeptes silencieux, préparée une sorte de rituel. Au centre de la structure de toile se trouvait un autel cylindrique avec sur sa surface un couteau   lame courbe et diverses soieries et coussins qui la recouvrait. Tout autour, une poudre rose avait été répandu au sol, y dessinant des glyphes chaotiques complexes.
Sans même se retourner, Naërly lui dit de sa voix chaleureuse et envoûtante: « Je savais que tu viendrais Hérault : tes doutes se sentent d’ici. Tu nous méprises n’est-ce pas ? Tu ne peux supporter une telle déchéance, ça te dégoûte! Ainsi tu te demande ce que toi et ta tribu font réellement ici ! Et puis après tout, ce sont tes frères qu’il y a en face. Ce sont tes frères que tu vas tuer demain. Tu ne peux pas l’accepter…N’est-ce pas ? »
En disant cela, elle se retourna brusquement vers le Druchii et le fixa fermement de ses grands yeux noirs. Kar’Andrec ressentit alors une étrange sensation, un peu la même que celle qu’il avait ressentit lorsque von Treumann sonda son esprit. Baissant les yeux avec l’espoir que cela coupe la vision de la Prêtresse, il murmura en bégayant : « Ou…Oui ».
Sentant tout un coup le danger imminent et omniprésent, il posa rapidement la main sur la poignée de sa Lame Sombre. Mais personne parmi l’assistance ne bougea le moindre petit doigt. Regardant Naërly, il vit qu’elle s’était retournée pour continuer la préparation de son rituel. Il resta donc silencieux, immobile et aux aguets, ne sachant trop quoi faire.
Après quelques minutes de ce silence gênant, la Prêtresse se retourna et lui dit en souriant : « Tout est près ! ».
« Tout est près pour quoi ? » lui demanda le Druchii.
« Mais pour t’enlever tout ces doutes et pour t’offrir un cadeau. Encore bien plus intéressant que le Cristal de von Treumann… » lui dit la belle en fixant son front.
« Tout ce que je te demande, c’est de me faire confiance, de t’allonger et de te détendre. Le reste ne concerne que moi et mes acolytes… ».
Toujours autant subjugués par la voix enchanteresse de la Prêtresse et curieux de connaître ce cadeau plus fabuleux encore que son Cristal, il s’allongea sur la stèle de pierre plate qui servait d’autel. Plusieurs maîtresses défilèrent autour de lui en déposant diverses offrandes plus macabres les unes que les autres, sans jamais oublier d’accompagner leurs geste d’une caresse ou d’un baiser peu pudiques. Cette longue procession mit   rude épreuve la virilité du Druchii qui malgré sa résistance volontaires fut rapidement charmé. Puis ce fut au tour de Naërly de s’avancer vers lui avec une dague au manche en forme de tentacule. Lentement elle traça sur la poitrine dénudée du Druchii la Rune de Slaanesh accompagnée d’autres sigles inconnus même du Cristal d’Anusis. S’ensuivirent alors une longue incantation de la Grande Prêtresse, soutenue par les chants des Maîtresses. Pendant près de cinq minutes, Kar’Andrec s’abandonna complètement   cette sensation nouvelle d’extase en sentant son propre sang coulait délicieusement le long de ses côtes. En temps normal, son instinct l’aurait totalement bloquait   ce bonheur physique, mais le Hérault ne contrôlait plus rien, sa volonté s’était éteinte…
Tout   coup, l’incantation de Naërly prit fin, ce qui ne stoppa même pas les chants. L’elfe ne la vit que vaguement prendre ce qui lui semblait être l’un de ses jeunes maraudeurs par les épaules. En tournant la tête de tout côtés, il remarqua qu’en continuant de chanter, chacune des maîtresses fit de même. Ce fut donc dix adolescents humains qui se mirent   genou devant l’autel. En entonnant un hurlement bestial, chacune des Druchiis saisit une lame et trancha la gorge de leur victime pour s’enduire ensuite le visage de leur sang. Les dix pauvres jeunes tombèrent donc au sol, agonisant et mourrant pour un rituel dont ils connaissaient même pas le but.
Après ce sacrifice au Prince des Plaisirs, elle démarrèrent une danse enivrante en suppliant Slaanesh d’apporter ses « bienfaits » sur le Hérault. Tout d’abord amusé par cette scène d’apparence burlesque, Kar’Andrec sentit tout   coup son corps s’entouré d’une aura chaleureuse, bien plus forte que celle de son Talisman, bien plus subtil et agréable. Puis la douce chaleur se transforma en une vive brûlure qui envahit chaque partie de son être. Sous son action, le Hérault sentit son corps muter, ses muscle se développant considérablement, sa carrure devenant beaucoup plus imposante. Mais ceci n’était rien comparé aux petites tentacules qui surgirent   diverses endroits de sa peau. A cette vision d’horreur, Kar’Andrec réagit immédiatement en poussant un immense cri de terreur, mais la mutation continuait inlassablement ! Ses os craquaient sous l’action du maléfice pour mieux se reformaient dans des positions différentes. Ses organes se déplaçaient tels des fourmis accomplissant un travail de construction.
Rien ne lui était épargné et l’elfe n’espérait qu’une chose :que cela se termine au plus vite ! Après plusieurs minutes qui parurent une éternité au Druchii, la métamorphose de son corps se stoppa brusquement, ne laissant dans son être qu’une douleur lancinante, mais curieusement, au combien agréable. A son grand étonnement, Kar’Andrec put facilement se relever et se remettre sur ses pieds. Autour de lui, tout les convives le regardaient curieusement, une étrange lueur de respect mêlé   de la crainte dans leur yeux. Percevant un souffle rauque qui lui rappela de suite celui du chien du Chaos qu’il avait affronté, Kar’Andrec tourna pour en trouvait l’origine. Mais il se rendit rapidement compte que cela venait de lui !
Naërly, d’apparence extrêmement satisfaite, s’approcha de lui en s’inclinant. D’un sourire maléfique, elle lui dit: « Contemple notre œuvre Kar’Andrec !Contemple le don de notre Dieu   tous : Slaanesh ! »
Elle lui indiqua du doigt une énorme miroir d’argent ouvragé, gravé de multiple visages grimaçant de douleur. Se mettant devant, le Druchii y vit en son centre la plus grande vision d’horreur de sa vie. Se n’était plus un Druchii qu’il avait devant ses yeux, c’était quelque chose de bien pire, de démoniaque…
Naërly consciente de l’impact de la vision, lui déclama ces mots: « Grâce   notre Dieu, tu es devenu un être nouveau, un être fabuleux ! Acclame ta renaissance et la Gloire de celui qui sera désormais ton Protecteur ! Chante sa magnificence comme nous chanterons la tienne Kar’Andrec Ïl Khaïsi’n, Hérault de Slaanesh et détenteur du Cristal d’Anusis ! »

Malgré les horribles changements corporelles qui étaient survenus lors de ce rituel, notamment les petits tentacules qui couronnaient son crâne, ce ne fut pas vraiment sa nouvelle apparence qui choqua Kar’Andrec, mais plutôt le mot qu’elle avait employé juste après son nom. Un mot honni de tout les serviteur de Malekith, de tout les fidèles de Khaine . Un mot qui ne signifiait qu’une chose : le Pèlerin Noir.
L'oubli est l'arme des lâches et l'arrêt de mort des fous.


Et n'oubiez pas de lire ma nouvelle histoire: "Finäel le Forestier" http://www.lesforums.org/viewtopic.php?t=5016 avec tout plein d'elfes
Ce message a été modifié le 21/08/2004, 14:40 par Utilisateur inconnu.
Malékith #45
Membre depuis Juin 2004 · 239 Messages · Lieu: Lustrie en train d'aider Morathi
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
super.

voila qui explique tout
joueur elfe noir
Code de vérification: VeriCode Merci de recopier le code de vérification affiché dans l’image dans le champ adjacent.
Emoticones: :-) ;-) :-D :-p :blush: :cool: :rolleyes: :huh: :-/ <_< :-( :'( :#: :scared: 8-( :nuts: :-O
Caractères spéciaux:
Page:  précédent  1  2  3  4  suivant 
Aller au forum
This board is powered by the Unclassified NewsBoard software, 20120620-dev, © 2003-2011 by Yves Goergen
Page générée en 895.2 ms (815.2 ms) · 122 requêtes sur la base de données en 708.3 ms
Heure: 15/11/2018, 19:32:49 (UTC +01:00)