Identifiez-vous. · Mot de passe perdu · S’enregistrer
Forum: Warhammer Alternative Appendices historiques RSS
ma vie, par Célarion

Annonces

08/07/2007, 19:39 par Narno
Titre: Réouverture de Darkmillenium !
Page:  précédent  1  2 
(Invités) #16
Pas de profil disponible.
Lien vers ce message
je tiens   préciser que je cherche   faire quelque chose d'original, donc qui ne ressemble pas   ce que vous avez déj  vu (la base est l'univers de Warhammer, mais je prends aussi en compte tous les éléments qui m'intéresse dans ce que j'ai pû lire et voir) : c'est donc ma vision, qui ne correspond donc pas forcément entièrement   Warhammer. quant   la crédibilité, allez demander   quelqu'un qui n'y connaît rien au hobby ce qu'il pense de ces univers : par rapport au monde réel, ça n'est pas crédible.
comme je l'ai déj  dit, je fais de mon mieux au niveau du français, surtout que je suis plutôt un matheux.
pour les description, je préfère les éviter car je ne saurais pas les faire et surtout pour éviter de rendre le texte trop long et embêtant   lire : c'est une histoire d'action.
je veux bien essayer de faire un effort, mais si j'écris cette histoire c'est avant tout pour me faire plaisir (et accessoirement faire plaisir   ceux qui ne sont pas embêtés pas un récir "nul, incohérent, imprécis, pauvre maladroit...") et j'en aurais vite marre si je devais passer une heure pour écrire un récit de 20 lignes, puis 2 heures pour le relire et passer mon temps   lire mes grammaires et conjugaisons. je trouve mon histoire très bien comme ça et je pense que c'est l'essentiel.
et si ça ne vous plaît toujours pas, j'ai déj  dit que rien ne vous oblige   lire mon histoire.

PS : Jacenn, tu ferais mieux de créer un poste pour tes histoires et demander l'avis des autres, sinon on risque de ne plus s'y retrouver.

suite

"Vous... vous connaissez mes parents? Pourquoi m'ont-ils abandonné? Où sont-ils? Est-ce q...?
-Une minute, Célarion. Je veux bien répondre   tes questions, mais je dois d'abord te dire quelque chose... C'est difficile   dire... Tes parents sont morts"
A ces mots, un silence se fit, puis Nentrarion repris la parole :
"J'ai l'impression que cette nouvelle ne te fait aucun effet!
-Pourquoi devrais-je réagir?
-Mais... tes parents sont morts!
-Non! Mes parents sont bien vivants, je les ai quittés il n'y a même pas deux heures. Si vous voulez parler de ces inconnus qui m'ont lâchement abandonné, je n'en ai rien   faire.
-Mais ils ont fait ça pour te sauver la vie! Et je ne pense pas que tu n'en ais rien   faire, sinon tu ne m'aurais pas pausé toutes ces questions. Je veux bien y répondre, mais nous devons avant tout quitter cette endroit."

J'ai accepté, car je n'avais pas du tout envie de rester au milieu des corps des monstres morts. Je conduisis donc Nentrarion dans la chaumière de mes parents. Alors il nous parla de mes vrais parents : mon père était un grand prince, ayant combattu maintes ennemis et aux qualités martiales immenses, et ma mère était une puissante archimage, aux pouvoirs inimaginables. C'est d'ailleurs pour ça, d'après Nentrarion, que je me suis si bien battu contre les hommes-bêtes : avec des parents comme ça, il ne pouvait en être autrement. Il nous expliqua aussi qu'ils avaient voyagé pendant plusieurs mois pour m'emmener ici, sachant qu'ils étaient en danger de mort, et, si on me découvrait, moi aussi ; en effet, personne n'avait été au courant de ma naissance   par mes parents et Nentrarion, leur ami et mon parrain, car ils partirent dès ma naissance. Par contre, mon parrain ne put me dire qui mes parents redoutaient, mais il était certain que c'était cette personne la responsable de leur mort. Il nous expliqua enfin que lui-même se trouvait ici pour une mission dont il ne pouvait nous parler. Il venait d'ailleurs de la finir trois jours auparavant et il devait alors se dépêcher de rentrer, et il me proposa alors de l'accompagner.
Je réfléchis pendant plusieurs jours pour en venir   la conclusion que, depuis l'affrontement avec les bêtes, ma place n'était plus ici. Anna et Clovis pleurèrent beaucoup, parvenant moi-même   peine   me retenir ; ils me donnèrent alors la deuxième lettre de mes parents et les armes, même si je n'avais pas encore 18 ans. La lettre disait   quel point mes parents, Bérielle et Porrion, m'aimaient et qu'ils étaient désolé de devoir se séparer de moi.

Deux semaines plus tard, je me retrouvais sur une embarcation   destination de mon île natale, la merveilleuse île d'Ulthuan, où je n'allais pas tarder   faire parler de moi.
Avatar
Gros Nain Parano #17
Titre: Nain Bougon
Membre depuis Mars 2004 · 1134 Messages · Lieu: Tokyo
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
Cité par "Galdor":
Désolais d'être si abrupte, mais je ne vais pas non plus jouer le faux cul...

Avant de critiquer, on essaie d'etre incriticable. Desole s'ecrit avec un e a la fin, et un accent aigue (que je ne peux mettre avec mon clavier).

Par contre tu as raison, l'histoire est un peu pauvre, et j'aimerais bien entendre ce haut elfe parler avec l'accent des pauvres bous... euh, paysans qui l'ont acceuilli.

Va falloir reprendre ca de maniere plus logique, meme si l'idee de depart est plutot tentante. Pourquoi un elfe serait-il plus en securite dans le vieux monde plutot qu'en Ulthuan??
La victoire n'appelle pas d'explication
La defaite n'en souffre aucune
Avatar
Galdor #18
Membre depuis Septembre 2003 · 1258 Messages · Lieu: Les Ulis (91)
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
1/ Niveau orthographe, je suis comme tout le monde, il m'arrive de faire des conneries par pure inattention, mais ça reste rare, moi je ne connais pas le style sms, je connais ma conjugaison, mes accords (20/20 de moyenne en dictée au collège toute l'année, ce n'est pas de la vantardise, c'est une constatation indiquée pour étayer mes propos), et je fais gaffe (surtout ça, car on voit tout de suite qui s'en fout complètement), alors évite ce genre de critique.

2/ Je précise tout de même qu'il y a plus de dangers dans le vieux monde qu'en Ulthuan, il n'y a qu'  voir les skavens, les orques, les bandits, et j'en passe....
"La guerre est une extension de la politique avec d'autres moyens" Von Clausewitz.
[: http://darkmaster.sp.free.fr/banner.png]
Avatar
Gros Nain Parano #19
Titre: Nain Bougon
Membre depuis Mars 2004 · 1134 Messages · Lieu: Tokyo
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
Cité par "Galdor":
1/ Niveau orthographe, je suis comme tout le monde, il m'arrive de faire des conneries par pure inattention, mais ça reste rare, moi je ne connais pas le style sms, je connais ma conjugaison, mes accords (20/20 de moyenne en dictée au collège toute l'année, ce n'est pas de la vantardise, c'est une constatation indiquée pour étayer mes propos), et je fais gaffe (surtout ça, car on voit tout de suite qui s'en fout complètement), alors évite ce genre de critique.

Je ne disais pas ca de maniere aggressive, desole que tu l'aies mal pris. Je voulais dire que quand on tape sur quelqu'un a propos d'un point particulier, ca fait pas tres serieux si on a soi-meme une faute dans son post. Soit dit en passant, tu ne fais pas beaucoup de fautes je le reconnais volontiers, et tes posts sont assez aggreables a lire, car pas mal ecrits. Je profite de ta reponse pour te demander a toi aussi de ne pas trop utiliser l'imperatif, car meme si je me doute que tu n'as pas voulu toi non plus etre mechant dans ta reponse, ca pourrait etre tres mal pris, surtout sans "s'il te plait" ni "merci" a la fin.

Cité par "Galdor":
2/ Je précise tout de même qu'il y a plus de dangers dans le vieux monde qu'en Ulthuan, il n'y a qu'  voir les skavens, les orques, les bandits, et j'en passe....

Je le sais tres bien, et c'est pour ca que je le lui demande. S'il ne l'explique pas, on ne peut pas le savoir, c'est ce que je veux dire en posant ma question. Car au niveau securite, l'empire laisse grave a desirer. Entre tout ce que tu cites, et tout ce que l'on en peut pas citer par manque de place, et ben le petit elfe, ses parents on a l'impression qu'ils l'envoient a l'abattoir plus qu'autre chose.
La victoire n'appelle pas d'explication
La defaite n'en souffre aucune
(Invités) #20
Pas de profil disponible.
Lien vers ce message
si vous voulez savoir pourquoi il a été abandonné dans le vieux monde, il faudra attendre la suite.

suite

Arrivés   Ulthuan, Nentrarion m'emmena chez lui,   Tenthern, une petite cité plutôt récente (environ 200 an), où il était installé depuis une cinquantaine d'années. Il me proposa alors de devenir mon maître, ce que j'ai accepté, et mon apprentissage put alors commencer ; je suivis un dur entraînement, aussi bien sur les plans militaires, martiaux et stratégiques que culturelles et artistiques. Je me suis aussi engagé dans la milice de la cité, constituée de ces habitants, celle-ci n'abritant tant pas de régiments de l'armée régulière. J'appris beaucoup de choses et la vie était plutôt agréable, bien que, mes courts cheveux argentés aux reflets azurées faisant contraste avec les longues chevelures blondes des autres Elfes, je sentais encore les regards se poser sur moi et je ne me sentais pas entièrement accepter. Mais cela allait vite changer.

Il était 10 heures du matin et je me trouvais toujours au lit ; l'entraînement commençait habituellement   7 heures mais, Nentrarion étant parti pour la Tour Blanche de Hoeth depuis un mois, je profitais un maximum de ces vacances. Surtout qu'il n'allait pas tarder   rentrer.
J'étais en train de me demander ce que je pourrais bien faire durant la journée quand une cloche sonna. *L'alarme!* Je bondis hors du lit et fus près en quelques secondes : habillé et armé. Je sortis alors de ma chambre pour me diriger vers les remparts. Soudain, alors que je longeais un couloir, j'entendis des rugissements provenant de la grande cour. J'ouvris la porte   ma droite, la fenêtre de la pièce donnant justement sur la cour, et ce que je vis me retourna le coeur : une cinquantaine d'orques était en train d'exprimer leur joie au milieux des cadavres de dizaines d'orques et des corps de presque tous les membres de la milice. Alors que je me remettais de mes émotion, j'aperçu des prisonniers   l'autre bout de la cour : 5 miliciens dont le capitaine. Ils étaient gardés par plusieurs gobelins et je sentis la haine m'envahir, alors que les orques faisaient la fête. *Qu'ils s'amusent, leur inattention va m'être très utile.* Je savais en effet que les peaux vertes étaient très peureux et, si leur chef venait   mourir, ils fuiraient certainement. Je saisis alors mon arc, pris une flèche, l'encochai, bandai la corde, visai le chef puis tira. Le trait se ficha dans l'oeil de l'orque se trouvant derrière. *Merde! Pourquoi s'est-il baissé?* Le chef vit alors l'orque   terre :
"Debou Struck! Cé pa leure de dormyr, fainéen! Va tu obéyr?
-Chaif, il a un truc den l'euil.
-Kesque tu m'raconte l , Kroti.
-Struck a une flaiche dans l'euil, chéph.
-Une fléche? Kail est l'idiau qui a jouez avéq son arc?
-Mé chèf, pairsone n'a d'arc ici.
-Koa? Mè... Poucoa tu ma pousé Traco? Traco?"
*Flûte, la stupidité des orques va me coûter la vie!* En effet, alors que j'ai tenté un nouveau tir, un orque a bousculé le chef et s'est pris la flèche   sa place. *Heureusement, ils ne m'ont toujours pas vu, je me suis baissé   temps.* A peine j'eus cette pensée qu'un cri se fit entendre, un cri de femme. Je me suis levé d'un bond compris alors l'origine du cri : des femmes elfes venaient de sortir par la porte située juste sous la fenêtre de la pièce où je me trouvais. Le chef orque réagit alors :
"A l'atak!"
Les orques bondirent vers les femmes. *Elles n'ont aucune chance.* Je pris alors tout mon courage et sautai par la fenêtre pour atterrir sur les premiers orques. Le groupe s'arrêta alors, certainement plus enthousiaste de tuer un Elfe près   se battre que des femmes sans défense. Je pris mon épée en frappant   droite et   gauche, perdant toute notion de se qui se passait alentour. Soudain, une voie me fit prendre conscience que d'autres orques avaient accouru et formaient maintenant un cercle autour de moi. Ils étaient une centaine.
"Staup, je le veu viven. Ren toa, peti télfe!
-Jamais!
-Koa? Mé tu n'a ocune chance."
Et c'était vrai, mais je ne me serais rendu sous aucun prétexte.
"Alor, que décyde tu? Te ran tu?
-Va pourrir en enfer sale monstre.
-Koa? Tu l'ora voulu. Tué le!"
A ce moment, quelque chose me projeta au sol et j'entendis des flèches sifflées au-dessus de ma tête. Quand je pus me relever, la moitié des orques étaient   terre, abattus par les archers Hauts Elfes postés sur les toits, et plusieurs dizaines de lanciers se jetaient sur les survivants. Je vis alors Nentrarion se diriger vers moi.
"Maître, que faite vous ici?
-Je vais t'expliquer."
Il me raconta alors qu'une bande de guerre orque avait décidé d'envahir Ulthuan, mais l'armée put la vaincre facilement tellement les orques étaient peu nombreux et mal organisés. A part un groupe d'orque, qui se dirigeait vers Tenthern ; Nentrarion pris alors le commandement d'une force elfique, mais ils étaient trop loin pour arriver   temps. Il avait envoyé des messagers pour nous prévenir, mais ils avaient tous été interceptés. Par chance, le sacrifice héroïque de la milice et mon intervention avaient permis   la majeur partie des habitants de se mettre   l'abri. Puis Nentrarion était arrivé, avait lancé un sort pour me projeter   terre et les soldats abattirent tous les peaux vertes.

Une semaine avait passée et l'histoire de la résistance héroïque de Tentherne avait fait le tour de l'île. Tous les Elfes connaissaient mon nom et ma réplique au chef orque était devenue célèbre ; en plus, j'avais été promu au rang de sergent dans la milice et tous les miliciens de la cité, les vivants comme les morts, avaient reçu une médaille pour courage et acte de bravoure. Mais le plus merveilleux dans tout ça était que les autres Elfes m'avaient enfin acceptés et me respectaient : j'étais enfin chez moi. Et je n'allais pas tarder   refaire parler de moi.
stoon (Invités) #21
Pas de profil disponible.
Lien vers ce message
Avant de critiquer et de poster un texte ré-écrit  et relu 6 fois, toi aussi tu as beaucoup   apprendre:

Elren se tenait sur les remparts de Syrtha. Il était grand et fier, empli de haine.(tu fais d'abord une description physique, grand, on comprend, fier ça peut se voir physiquement, mais "empli de haine" laisse supposé une rage intérieur donc non visible donc en gros pas   mettre dans la même phrase ou alors tu expliques dans la même phrase le pourquoi de cette haine) On lui avait raconté comment on l’avait trouvé sur les rives de l’Elden dans son panier. Il fut élevé dans cette ville, orphelin.( comment peut-il être élevé en étant orphelin? ou alors il y a la DDASS, par qui a t-il était élevé s'il a été trouvé?) Il s’inscrivit   l’Académie des chevaliers de l’ordre de l’hydre. Il fut le meilleur élève de son année. (pour les 2 phrases qui précèdent, il faut les laissait   l'imparfait, tu décris une action passé par rapport au présent de ton texte, ici le passé simple, tu dois continuer avec l'imparfait) Dans deux jours, il aurait le titre d’initié et pourrait porter le blason de l’hydre.(tu changes de temps donc tu changes de paragraphe) Ses yeux verts reflétaient une noirceur impitoyable. Ses cheveux noirs coulaient le long de son coud.(retour   la description mal placé, il fallait faire toute la description au début) Son regard se posait les plaines entourant la cité. Il n’y avait, comme il en fut toujours ainsi, que des terres dévastées et rougies par le feu. Au loin, la forêt d’ébène s’étendait emplie de cris lugubres et d’arbres tortueux. Dans les cieux, l’orage ne cessait jamais, la pluie tombait indéfiniment telles les larmes des Dieux.
La cité de Syrtha était   elle seule un royaume. Personne ne voulait de ses(ces) terres parce qu’il n’y avait rien. Mais on l’attaquait souvent car elle représentait une menace pour les autres états. Au début il n’y eut que des voleurs, puis des adeptes de la magie noire arrivèrent. Personne ne savait défendre une ville. Quelques chevaliers tous aussi corrompus les uns que les autres("tous aussi corrompus" ou "tous plus corrompus les uns que les autres) erraient en ville mais pas assez. Alors les prêtres créèrent l’ordre de l’hydre, les chevaliers (en) furent les professeurs. Avec le temps, cet ordre de chevalier fut redouté   travers toutes les contrées. La crainte ne venait pas seulement de leur qualité de combattant, mais aussi de leurs épées magiques que nul   part les Syrthassards ne connaissait.
Elle(qui? tu n'aurais pas fait de répétition en disant "la cité", car tu as changé de paragraphe) était assez ancienne, des catacombes s’étendaient sous tous les édifices. Les architectes construisirent("avaient construit", ils ne sont pas en train de lae faire, si tu considères le passé simple comme le temps de l'action présente pour ton récit)  des bâtiments gigantesques ressemblant   des cathédrales, des ponts liaient tous les bâtiments entre eux. Leur chef d’œuvre fut(pareil que précédement) la tour de vitraux. Elle se trouvait au centre de la cité. Bâtisseurs et magiciens collaborèrent pour édifier la plus haute tour du monde connu. Elle n’était pas faite de pierre mais de verre et de fer et se perdait dans les nuages. Les magiciens donnèrent (idem) vie au verre. Depuis lors, on pouvait distinguer sur chaque vitrail une histoire qui s’était passé aux alentours de Syrtha et après chaque bataille, un nouveau vitrail apparaissait. Les remparts étaient, disait-on, faits des corps des inconscients qui attaquèrent(avaient attaqué) la ville. De temps   autre, on apercevait un visage tentant de s’extirper des murs. La cité des ténèbres, telle qu’on l’appelait, pour les étrangers symbolisaient toute la noirceur du monde.[/quote]

Bon, je n'ai pas citer tout ce qui me paraît mauvais, mais tu dois maintenant te rendre compte de ce que ça fait lorsque quelqu'un ton critique;
Pour l'histoire de Célarion, moi aussi je suis circonspect vis- -vis de ses compétences martiales (il ya peut-être de la magie l -dessous) et s'il était plus en sécurité dans le Vieux monde, peut-être était-ce par ce que l'ennemi venait de l'intérieur d'Ulthuan?
J'ai trrouvé que le récit de Célarion ressemblait   Harry Potter dans un sens, pas vous?
stoon #22
Membre depuis Septembre 2004 · 5 Messages
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
Le message ci-dessus s'adresse   Jacenn comme de bien entendu.
Il n'y a pas de possibilité d'éditer ses propres messages sur ce forum, ça m'aurait éviter d'écrire celui-ci...

edit pour moi-même: je m'excuse, le message ci-dessus a été écrit alors que je n'étais pas encore inscrit sur ce forum, ce que je fis juste après l'écriture dudit message... :red:  (mais n'empêche que j'aurais qd même bien voulu l'éditer, membre du forum ou pas !)
Jacenn #23
Membre depuis Juillet 2004 · 71 Messages · Lieu: Bruxelles
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
merci pourl'histoire de temps ;) (j'ai dit que mon récit n'était pas parfait). Son status d'orphelin est expliqué avant en fait ;) c'est pas le début du récit
le "tous aussi corrompus les uns que les autres" me parait juste.
Pour le "Elle" , je ne trouve pas que changer de paragraphe permettent de se répéter.
La haine ca peut se voir dans le regard, je ne dis pas que tu as tort. Merci pour les conseils (argggh j'ai 23 pages   revoir)
stoon #24
Membre depuis Septembre 2004 · 5 Messages
Membre des groupes: Membre
Montrer profil · Lien vers ce message
Bon et sinon Célarion, où en est la suite, parce que l  tu as juste mis les parties que l'on pouvait déj  consulter sur les combattants de la lumière.
Code de vérification: VeriCode Merci de recopier le code de vérification affiché dans l’image dans le champ adjacent.
Emoticones: :-) ;-) :-D :-p :blush: :cool: :rolleyes: :huh: :-/ <_< :-( :'( :#: :scared: 8-( :nuts: :-O
Caractères spéciaux:
Page:  précédent  1  2 
Aller au forum
This board is powered by the Unclassified NewsBoard software, 20120620-dev, © 2003-2011 by Yves Goergen
Page générée en 756.2 ms (626.4 ms) · 82 requêtes sur la base de données en 609 ms
Heure: 15/11/2018, 20:24:09 (UTC +01:00)