Not logged in. · Lost password · Register
Forum: Warhammer Alternative La Communauté Warhammer Alternative Clubs & Associations RSS
Débrief tournoi de Nantes
gneu me suis fait rouler dessus

Announcement

2007-07-08, 19:39 by Narno
Subject: Réouverture de Darkmillenium !
Avatar
Dorktaku #1
Member since Aug 2003 · 2466 posts · Location: Paris Ier et Nantes
Group memberships: Équipe Warhammer Alternative, Membre
Show profile · Link to this post
Subject: Débrief tournoi de Nantes
Voici un compte rendu de mes batailles lors du tournoi de Nantes, qui a eu lieu le week end dernier... piètre performance, mais on s'est bien marrés!
mon débrief, un peu mieux présenté et agrémenté de photos, ça se passe par ici:
http://dusangsurlamoquette.over-blog.com/article-1983574.h…

Une semaine après, je livre enfin mon compte rendu du tournoi de Nantes, un événement super, grâce une orga du feu de dieu, mais alors qu’est-ce que j’ai pris !
Avant le dernier Nantes, je m’étais couché   4h du mat’ pour playtester ma liste au moins une fois. Je m’étais promis de ne plus jamais recommencer, bien entendu. Et bien entendu, pour faire bonne mesure, j’ai décidé cette fois de terminer la peinture   5h du mat’, pour un lever   8h. Excellente idée… Bref, j’arrive   Orvault peu réveillé avec une partie de l’équipe Kass’ Kran’, et l , on se dit que ça sent le grand événement : 128 joueurs réunis dans un gymnase, venant de toute la France, de belles tables et des armées qui commencent   être déballées. Coup d’œil rapide au tableau des poules : youpi, je me retrouve en poule 24 sur 32 : objectif accompli, donc : on peut faire du lézard soft ! Pour rappel, voici ma liste :

Liste 2500pts, Nantes, février 2006
Ost de Tepoc

Persos :

Kurak kak ; sang froid, armure légère, bouclier enchanté, marque d’itzl, de sotek et de tepoc. Lame du révéré tzunki   305pts

Kurak, porteur de la grande bannière, amulette du guerrier jaguar, marque de sotek et de tepoc, armure légère, épée de frappe 202pts


Base :

3 nuées de la jungle   180pts

16 saurus, champion, porte étendard, marque de tepoc 246pts

15 saurus, champion, marque de tepoc 222pts

10 skinks, éclaireurs, sarbacanes 70pts

10 skinks, javelots 60pts


Spécial :

4 kroxigors 232pts

5 saurus sur Sang Froid, champion, bannière, bannière de guerre 240pts

3 terradons 105pts

6 skinks sur sang froid de Tinchi Huinchi 250pts

Rare ;

9 dépeceurs de Mengil   344pts

Avec deux choix de mercenaires, pas de magie, pas de choix rare hyper rentable et des saurus en nombre correct, j’entendais bien prouver qu’homme lézard ne rime pas nécessairement avec bourrin. Me voil  donc parti pour trois batailles de folie, contre de l’elfe sylvain, de l’elfe noir et de l’empire. Let’s go !

Partie 1, contre Billou et ses esprits de la forêt.
Ou comment je me suis fait tamponner (littéralement) avant le déjeuner. Vincent joue une très belle (de mon point de vue) armée d’esprits de la forêt, présentée sur un très beau plateau, et accompagnée de personnages, euh… charismatiques,   l’instar de steven cigale ou de l’innénarrable Homme arbre vénérable, j’ai nommé Chuck Noisette ! L’armée est vraiment solide, avec deux hommes arbres, 2 unités de 4 lémures, deux magotes niveau 2, deux unités de kurnous et ouatmille dryades en folie, qui me feront bien des misères ! La multitude de « chants de loren » me fera aussi beaucoup de mal, évidemment (2 pour le vénérable, 1 pour l’homme arbre, 1 par magote plus le ch’tit n’objet qui va bien…).
Sur la photo, on voit le placement en début de bataille, ce qui va éviter   la feignasse que je suis de le décrire ; manque juste le flanc droit, où les tinchi huinchi et les kurnous se regardent en chien de faïence, accompagnés par quelques flèches des troforres dépeceurs de Mengil. L’avance des deux armées est implacable, et bientôt, c’est le clash ! Mes kroxigors se prennent une charge de dryades que je crois être en mesure de gagner, mais, statistiques faites, les kroxigors partent perdants ! La dryade est fourbe, je le savais. Pendant ce temps l , sur le flanc gauche, un homme arbre menace directement mes gugusses sur sang froid. Alors, finement (huhu), je décide de faire sortir mon gwokwakkak imbutable et de le mettre face au monstre. Problème : je le place mal, oubliant que les monstres n’ont pas   faire de roue pour charger, mais qu’ils pivotent sur leur socle ; du coup, je n’empêche pas le passage de la vieille branche, qui s’empresse de dépiauter mes stupides lézards, d’oh ! Coup dur, mais la bataille continue de plus belle, avec des dryades qui peinent   égratigner mes saurus, et mettront bien des tours avant de s’en débarasser ! Pendant de temps, les lémures continuent doucement leur avance, et les kurnous reçoivent une charge de ma speedy GB (toujours une bonne surprise pour l’adversaire…), et tiennent… Avant de tuer mon pauvre saurus au tour de combat suivant !
Même si les nuées ont retenu le vénérable Chuck pendant un bon moment, il termine sa besogne aidé par les dryades, avant de s’en prendre aux Mengils qui, étourdis par cette figurine faite de bric et de broc, pensait qu’elle chargeait   l’opposé. Autant dire que l  ça devient très chaud pour moi, mais enfin, on termine pour le fun, car mine de rien, on se marre bien. Au centre, mon gégéne est enfin au combat face au terrible Homme arbre, et croit bien le finir après quelques tours de combat, lorsque le drame arrive : syndrôme de la lame du révéré tzunki molle, PU + terreur : l’équation fatale, et c’est est fini de moi… d’autant que les Tinchi choisissent très bien leur moment pour rater un test de stupidité qui donne une magnifique charge de flanc aux kurnous. Game over, après une bonne partie de rigolade.
Défaite.

Partie 2, contre Matthieu et ses elfes noirs.
Encore une partie très agréable, face   un adversaire peu expérimenté mais extrêmement fair play, et je tiens   le souligner, car vraiment j’avais rarement vu ça. En face, une liste qui ne me fait pas extrêmement peur : deux pavé de lanciers et un d’exécuteurs, des arbas, 2x5 cavaliers noirs, une hydre, un dynaste sur manticore et quelques autres trucs encore… Seules les balistes m’inquiètent vraiment (et un peu les 7 dés de pouvoir aussi), mais j’ai de quoi les gérer. Au tour un, mon adversaire réalise rapidement que sortir une manticore quand en face il y a des Mengils et des skinks, ça n’est pas forcément une bonne idée. La bestiole perd 3PV d’emblée, et retournera vers le fond de table avant de se faire plomber quelques tours plus tard. Mon adversaire n’a pas joué depuis un moment et ça se sent. Sur le flanc gauche, il a déployé des lanciers et des exécuteurs… Un flanc que je m’empresse de verrouiller avec mes nuées : ces unités ne feront rien de la partie. D’autant que sur le même flanc, mes tinchi adorés font des merveilles, s’occupant tour   tour d’une unité de cavaliers noirs et d’une baliste, avant de revenir sur les arrières de l’adversaire ! Pendant ce temps, mes terradons choppent une sorcière un peu imprudente, et mon adversaire, pour je ne sais quelle raison, fait l’énorme boulette de faire charger ses arbalétriers sur mes chevaucheurs de SF avec gégé… Stratégie étonnante s’il en est, qui m’offre un tapis roulant vers ses arrières et me permet de meuler impunément le gros de ses troupes. Reste son général, qui se bat seul contre mes saurus, perd systématiquement le combat mais s’obstine   rester embêter mes pauvres lézards… Jusqu’  ce que les kroxigors n’arrivent pour mettre fin au jeu, transformant le druchii en puple.
Victoire.

Partie 3, contre Macvin et son empire. Un joueur super sympa de la LRA, qui joue une liste impériale « beau jeu » comme on dit par chez nous. Du piéton, un peu de tir, de la cavalerie… Une force polyvalente, fort agréable   affronter. Bon, c’est la fin de journée et ma tête est un peu embuée, j’ai un peu de mal   me souvenir précisément de la bataille ; je me rappelle seulement que les nuées auront vraiment ennuyé mon adversaire, et que j’ai fait la grosse boulette de présenter une brochette de kroxigors au canon, qui ne laissera qu’un survivant… Ce qui change totalement la physionomie de la bataille, car jusque l , les gros lézards tenaient en respect la cavalerie lourde qui leur faisait face. Du coup, ladite cavalerie peut tranquillement faire son boulôt (comprenez « me faire mal   grands coups de lance »). Bon, je ne suis pas spécialement aidé par les dés, mais mon adversaire fait une belle partie et mérite largement sa victoire. La revanche quand tu veux Macvin ;-)
Défaite.

Partie 4, contre Germain et son empire. Après une courte nuit de sommeil, c’est reparti, face   un impérial qui était dans une poule plus basse que la nôtre ; je pars confiant, mais quand il sort ses gurines, je me rends compte que sa liste est vraiment plus forte que celle de mon adversaire de la veille… Soit deux magos niveau 2, 2 canons, un feu d’enfer, deux cavaleries, un peu d’arquebs pour faire bonne mesure et du piéton pour compléter. Rien d’incroyable, mais il va falloir jouer serré, d’autant que mes terradons se font péter tour 2 par un bien beau tir de feu d’enfer, et que mes saurus, qui fuient une charge, louperont deux fois leur ralliement malgré le flegme, avant de sortir de la table. Heureusement, mon speedy fait le ménage derrière, choppe un canon et menace pas mal de choses. Mon adversaire tombe dans un piège et ses chevaliers+comte électeur se font charger de flanc par les nuées, qui les tiendront longtemps, très longtemps (jusqu’  ce que je lui rappelle qu’il a droit de déborder quand il gagne un combat…). Notons de bien belles performances martiales côté sacs   main, comme cette superbe charge 4 krox+kurak kak sur sang froid sur 15 lanciers accompagnés d’un sorcier… qui ne passe pas. Quelques tours après, 3 krox + speedy GB sur la même unité… Je perds le combat et mes krox fuient ! Ca ne m’empêche pas de raser une bonne partie de l’armée ; les mengils se font un flanc   eux tout seuls : malgré mes mises en garde, il tente d’abord de me charger avec une douzaine de lanciers, que je meule logiquement, avant de charger des archers… A chaque fois, c’est un bonus de 100 points de victoire dans la musette grâce   la règle spécial de ces mercenaires. Dans les derniers tours, mon kurak kak svg 0+ se présente devant la gunline adverse (privée de ses machines de guerre… restait deux unités d’arquebusiers quoi), et la désosse. Au final, ne restent que les deux unités de chevaliers, plus ou moins amochées, alors que de mon côté, j’ai subi des pertes très raisonnables.
Victoire.
Partie 5, contre Damien et ses ogres. Damien fait partie de mon équipe, mais nous ne nous sommes quasiment jamais affrontés ; de plus ça me fait très plaisir de jouer contre lui car il est super sympa, son armée est magnifique (jetez un coup d’œil aux photos si vous en doutez…) et originale (on ne croise pas Ghark peau de fer tous les jours). Le rhinox tonnerre et le perso spécial monté me font (  raison) très peur. Je compte les ralentir avec les nuées, même si elles devraient voler assez vite. Sur mon flanc gauche, les Tinchi et les Mengil font face   des mangeurs d’hommes, des buffles et des crache plomb. Dur dur. De l’autre côté, je suis plus serein, avec mes saurus sur sang froid gégéne inside face   des ventre durs (deux régiments quand même). Je commence très mal la bataille, avec des terradons qui se font tirer dessus par des trappeurs gnoblards ; les avortons, malgré leur F2, arrivent   en tuer un et   paniquer les autres ! Mon kurak kak met tout de suite la pression en se plaçant juste devant les brutes   armes lourdes ; il se fait promptement charger et fait 4 blessures mais les brutasses tiennent et contre chargent de flanc. L  ça devient très tendu car je n’avais pas pensé que les ventre durs pouvaient avoir une bannière de guerre, ce qui rend les choses compliquées pour ma pomme. Pourtant, je tiens un tour supplémentaire, et suis en très bonne position puisque mes SF avec bannière de guerre sont en position de charger de flanc… C’est bien entendu le moment qu’ils choisissent pour rater le test de stupidité fatidique. Mais même sans ça, je vais rapidement comprendre ce que faire gicler la pulpe signifie, lorsque 4 ventre durs me mettront des pains de F6 dans la tête. Malgré mon endurance de 5 et ma sauvegarde   0+, je passe de vie   trépas (et oui, les jets de save ratés, ça existe), et l  c’est le drame : cette perte ouvre totalement mon flanc aux avances de l’adversaire, et ça, c’est pas bon du tout. D’autant que mes SF se prennent une charge imprévue d’un perso seul avec arme lourde, de flanc ; je pars confiant avec la PU et la bannière de guerre, et je crois gagner le combat jusqu’  ce que mon adversaire m’annonce qu’il a un objet magique qui double sa PU, lui donnant le bonus de flanc… Je perds donc. Au centre, mes saurus s’apprêtent plus ou moins   recevoir ghark peau de fer, tandis que mes nuées clouent temporairement les mangeurs d’hommes… avant de se faire charger par le rhinox tonnerre, qui leur fait rapidement leur fête. Seuls les mengils s’en sortent bien, blastant pas mal de n’ogres au tir, avant de défier 4 buffles de les charger. Une phase de tir plus tard, il n’en reste plus que 2 et demi, beaucoup moins enclins   tenter d’aller chercher ces 400pts. Ghark, voyant qu’il a la situation bien en main, tente une charge seule face aux saurus, se croute et fuit, mais je ne peux le poursuivre. Bientôt, les kroxigors prennent une charge combinée de 3 buffles et du rhinox tonnerre et se font retourner sans trop de peine, et c’est l’hallali ! Finalement, mon dernier bloc de saurus (l’autre a paniqué pour je ne sais plus quelle raison) se fait charger par ghark, le rhinox tonnerre, et le perso PU6 de flanc. Gloups.
Défaite.

Conclusions : niveau classement, je fais probablement le pire tournoi de ma vie, avec une magnifique 90eme place sur 128 joueurs… Impressionnant ! J’ai néanmoins disputé cinq bonnes batailles, et contrairement   ce que l’on pourrait penser, la liste ne m’a pas tant déçue que cela. D’abord, parce que ce tournoi m’a permis d’aimer   nouveau les dépeceurs de Mengil : oui, ils sont nullards par 6, mais par 8+, ça change la vie, même si leur coût est trop prohibitif pour qu’ils soient vraiment rentables   mon sens. Ils ont un sacré impact psychologique sur l’adversaire, en particulier quand on rappelle leur pléiade de règles spéciales en début de bataille « ouioui, tirs empoisonnés… la CT ? 5, pourquoi ? Oui, 100pv en plus par unité démoralisée au corps   corps… Oui, tu risques d’avoir du mal   les toucher… » etc). les Tinchi Huinchi sont très très loins d’être mauvais, et formeraient même une unité que je jouerais   nouveau avec beaucoup de plaisir si seulement ils n’étaient pas stupides ! L’impossibilité pour l’adversaire de les poursuivre peut jouer bien des tours, et les 3A F4 de chaque gugusse en charge peut créer la surprise. Mais deux unités stupides, même avec le flegme, ça rend une armée très aléatoire, je l’ai réalisé   mes dépens. Pour le reste, je continue   être convaincu que les saurus ne sont pas l’unité nullasse que l’on décrit souvent : oui, ils sont lents, oui, ça fait tâche dans une armée de mouvement, mais ces blocs sont vraiment très très durs   chopper, surtout avec une GB dans le coin ! Et puis, avouez que ça   de la gueule d’avoir quelques pavés d’infanterie dans une armée de battle… On est pas   40K, merde. Depuis longtemps, j’ai envie de tester le MSU saurus… Peut-être bientôt, si je peins rapidement et que je trouve quelques idées pour bâtir une liste.
mon blougue   moi sur ouarammeure batteule : http://dusangsurlamoquette.over-blog.com
Close Smaller – Larger + Reply to this post:
Verification code: VeriCode Please enter the word from the image into the text field below. (Type the letters only, lower case is okay.)
Smileys: :-) ;-) :-D :-p :blush: :cool: :rolleyes: :huh: :-/ <_< :-( :'( :#: :scared: 8-( :nuts: :-O
Special characters:
Go to forum
This board is powered by the Unclassified NewsBoard software, 20120620-dev, © 2003-2011 by Yves Goergen
Page created in 1,165.4 ms (908.5 ms) · 47 database queries in 1,048.9 ms
Current time: 2020-10-28, 18:53:24 (UTC +01:00)